Luc Corlouër


La guerre du pin


La traversée des landes de Gascogne est un moment de calme et de sérénité. Les routes sont droites et à perte de vue s'étendent des plantations de pins et désormais de grandes parcelles de diverses cultures. Arrivé à quelques kilomètres de Morcenx se trouve un village dénommé Solférino. Le passant curieux ne manquera pas de remarquer combien ce nom dénote par rapport aux noms des localités proches: Escource, Morcenx, Labouheyre, Sabres, qui elles sonnent bien local. Le passant toujours curieux et devenu chercheur essaiera de comprendre pourquoi ce nom d'une ville italienne au milieu de la campagne landaise... Il découvrira rapidement que là eut lieu une expérimentation oubliée de l'histoire: les colons Landais!

Luc Corloüer

Dédicaces

Pendant les moments de répit lors des salons du livre et autres dédicaces,j'ai pu observer quelques typologies de visiteurs.Simplement destiné à faire sourire,cet essai humoristique rappelle de bons moments à ceux qui fréquentent ou ont fréquenté les évènements littéraires.


Bertrand Abraham

Les contes du Tisquin

Qu'est-ce qui peut bien rassembler une centenaire et un jeune fan de rap,un vieux camelot et un inspecteur amateur de cidre?Au travers de portraits et de scènes de la vie quotidienne,Bertrand Abraham nous entrâne dans les coulisses de sa petite exploitation agricole.Ses "carnets de campagne" décrivent des tranches de vie souvent drôles,parfois dramatiques,toujours authentiques.Tout à la fois conteur,ethnologue et journaliste,il entrouvre les portes d'une campagne bretonne étrange et pourtant bien réelle,peuplée de personnages insolites.Les contes du Tisquin témoignent aussi,en filigrane,des pérégrinations d'un petit producteur,apiculteur,arboriculteur et fabricant de boissons.

Maurice Le Bec

 

L'améthyste du Saint-Ethurien

1941

Les jours sombres de l'occupation.....Depuis près d'un an, L'Ordre nouveau, implacable, impose son joug sur les contrées bretonnes.Accusée par la rumeur d'être devenue une "fille à Boches", une jeune trégoroise,servante dans un manoir, s'exile en Bourgogne. Là-bas, Lisette devient bientôt "passeuse" sur la ligne de démarcation puis, après l'envahissement de la zone libre, agent de liaison dans la résistance charolaise. Dénoncée par une "collabo", elle est déportée en 1943 à Ravensbruck. Après une année de reconstruction chez des religieuses  à Paris, la revenante retrouve en 1946 son terroir natal: Guingamp, Saint-Eloi, Tregrom, où l'attend un surprenant destin...




Maurice Le Bec

Le gueux du goyen

Des landes de Lanvaux au pays du Léon.De la tourmente de 1793 à celle de 1939-45.L'auteur a survolé maintes contrées et traversé les décennies pour imaginer des récits bas-bretons."Kurt le Rouge","dorig des Plomac'h","Les mystères de Local-Faouët","Mut-Boud","l'homme du Grand Nord","le gueux du Goyen" qui donne son titre au livre:cinq histoires qui racontent d'insolites destins,ceux de petites gens dans leur quête d'espérance...

Trompe-la-mort


Il se passe tous les jours quelque chose sur notre bon Vieux Continent.Sur le Nouveau aussi.Voici Jean-Baptiste qui,bien au-delà de ses cent ans,est toujours là.Bien là,même.Et plutôt heureux de l'être.D'autant qu'il a vécu de nombreuses aventures.Sur l'Ancien et le Nouveau Continent,justement.Suivent d'autres récits à la lecture desquels vous verserez peut-être quelques larmes..Ou passerez des moments de franche rigolade.Une chanson de tonton Georges(Brassens)entonnée dans un cimetière et voilà tout le village en émoi.Vous découvrirez comment des petits indiens ont remporté,au terme d'une étonnante aventure,le concours de crèches de Glemarec.La raison pour laquelle M.Lostenn a dévissé,dans tous les sens du terme.Pourquoi l'envie peut vous prendre de ne pas répondre à une enquête trop indiscrète.....


Prix:12euros

 


Extrait :

Depuis une semaine, l'hiver s'est installé. Un hiver froid, humide, rare dans notre douce région de Bretagne.
Ce matin, c'est le premier jour des vacances de Noël. Loïc et Maëlla se sont réveillés de bonne heure, ils doivent décorer le sapin que papa est allé acheter hier soir.
Maman ouvre les volets.
- Regardez dit-elle, il neige.
En effet, de gros flocons virevoltent et recouvrent le jardin d'un voile blanc. Les enfants espèrent bien qu'il y en aura assez épais cette fois-ci pour construire un bonhomme de neige.
Ils ont passé l'après-midi à disposer minutieusement et avec goût toutes les décorations de Noël.
La neige vient juste de s'arrêter de tomber. Vite, vite, on avale une tartine de pain avec de la confiture, puis on s'habille pour affronter les rigueurs du climat. Bonnet sur la tête, écharpe autour du cou, gants, grosses chaussettes et bottes en caoutchouc, les voici parés pour ériger le plus gros bonhomme de neige que les habitants de Plougasnou n'aient jamais connu.
...

 

Extrait :

Enfin les vacances ! Gwenaëlle vient d'arriver chez ses grands-parents en Bretagne. Quel plaisir de retrouver mamie Rozenn et papy Yann ! La vieille maison de granit aux volets bleus est entourée de gros massifs d'hortensias colorés du rose magenta au bleu indigo. A l'intérieur, la salle à manger aux meubles rustiques dégage une bonne odeur de crêpes. Hum ! nous allons bien nous régaler ce soir.

Au bout du jardin c'est le refrain incessant, envoûtant, parfois menaçant des vagues sur la plage et les rochers, mais c'est surtout un fabuleux terrain de jeux pour Gwenaëlle. Quelle joie de se baigner dans l'eau fraîche mais si tonique, de construire de gigantesques châteaux de sable ou de ramasser de merveilleux coquillages aux couleurs irisées.

Demain, ce sont les grandes marées. Pendant trois jours, à marée basse, la mer va se retirer très loin, découvrant des rochers habituellement inaccessibles. Gwenaëlle ne veut pas manquer ce rendez-vous. C'est vivre une aventure chaque fois différente. Papy Yann lui a appris à explorer les trous d'eau dans les rochers pour dénicher les crevettes, ou à découvrir des étrilles en soulevant de gros galets qu'il faut replacer soigneusement.
...

Simon de Montauban

Simon Gourdon passe sa jeunesse dans le Quercy.Apprenti journaliste à l'Indépendant de montauban,il suivra au début du siècle dernier les faits divers du département avant d'être mobilisé en 1914.La guerre terminée,il se rendra en Bretagne suite à un serment avant de rejoindre sa ferme des Lials près de Monclar et s'engager après la grande crue de 1930 dans l'aventure de la construction de l'église de Léojac.

Originaire du Pays Bigouden,Maurice Le Bec est arrivé dans le Trégor en 1964 pour y travailler dans les télécom.Après une longue carrière d'athlète et de dirigeant sportif,il a éprouvé le besoin d'écrire.Un parcours qui s'étend de la poèsie au récit.Les passagers du cragou constitue son quatrième ouvrage.

Les passagers du cragou

1940.1944

Les années difficiles de l'occupation.Un ordre nouveau est là,écrasant.Dans un hameau tranquille de l'Arrée s'est constitué un noyau de résistants,des Francs-Tireurs-Partisans.D'autres personnes de l'ombre leur prêtent main-forte.Parmi eux,Victor un paysan libertin,Marie la discrète couturière,Sonia une jeune juive.Mais constamment,il leur faut affronter l'adversité croissante:les feldgendarmes,la gestapo,la milice,les collaborateurs.Les actions s'enchaînent dans un décor grandiose,depuis les futaies du Huelgoat jusqu'aux contrées plus arides au nord,ces mystérieux paysages de lande rase et de roches sculptées par le temps où,près du majestueux busard cendré,on respire une odeur d'èternité.

 

 

 

 

 

Tréguier autrefois

Il a été beaucoup écrit sur Tréguier.Reconnaissons toutefois que les ouvrages en question portent essentiellement sur la vie religieuse de la cité épiscopale.La cathédrale et les lieux associés ont fait l'objet de nombreuses publications.Sur la ville elle-même et son histoire il existe en fait  peu d'études.Luc Corlouër nous livre dans son nouvel essai historique la petite histoire de Tréguier celle qu'il détient grâce à ses recherches mais aussi par la tradition orale familiale.On retrouve dans "Tréguier autrefois"la nostalgie de la ville du Trégor,ses anciennes halles,ses monuments disparus,mais aussi des histoires méconnues comme celle de la "guerre des huitres",des "impôts sur les chiens" et les"petites histoires de Tréguier.A l'ombre de la cathédrale et des vieilles rues découvrez ou redécouvrez Tréguier oublié.




Cocktail cruel

Entre côtes d'Armor et côtes de Beaune,le monde de la mer et celui du vin vont se rencontrer.Sous la forme d'une talentueuse actrice de cinéma,née en Bretagne.Elle va tomber sous le charme d'un propriétaire négociant en vins de Bourgogne.Il est de plus producteur de films.Isabella et Antoine,entourés de deux soeurs appelées les vignoleuses,vont vivre un très bel amour,jusqu'au jour où le destin s'en mêle...Entre Beaune,Jobigny La Ronce,L'Île Grande et Saint-Brieuc.L'infernal ballet cinématographique,sous le signe de la science et du vin,va être animé par une double enquête entre Bretagne et Bourgogne.Deux commissaires de police auront alors à décrypter un film plutôt noir.Un roman qui rend hommage au monde de la nature,du vin et du cinéma.

Un eco polar à déguster sans modération!

 

 

 

 

 

 

SOLITUDES

Dans un monde de plus en plus urbanisé,il semble difficile qu'un individu puisse rompre,dans sa vie de tous les jours avec l'agitation de la société qui l'entoure.la solitude serait-elle donc devenue impossible?On ne sautait l'affirmer,une fois constatée la disparition des anciennes solidarités rurales aujourd'hui marginalisées.En conséquence,doit-on parler de solitude au singulier ou au pluriel?Bien évidemment,le pluriel s'impose.Dans le tourbillon de la vie urbaine,la détresse des déracinés diffère de celle du vieil homme qui voit se défaire le monde rural qui a toujours été le sien.Le thème des solitudes s'impose donc parmi d'autres et s'il permet d'ausculter la société contemporaine,il offre également la possibilité de tourner un regard vers un passé qui encore affleure.solitudes,inépuisable est la multiplicité de vos visages!

Lumière pour les oubliés

Nous retrouvons au printemps 2006,la fameuse équipe qui a tant fait rire et frissonner les lecteurs des trois premiers ouvrages?*Cette fois-ci,l'affaire est encore plus grave:il s'agit du sort des sans-papiers,qu'ils survivent à Trélouzic,Lannion ou ailleurs.Fanch Bugalez et sa compagne Gwendoline,Eugène Cabioch leur vieil ami,sont témoins d'un drame qui empoisonne toute la région.On retrouve assassinés un écrivain haïtien,une directrice d'école,avant que la situation ne dégénère encore plus.Que se passe-t-il dans cette Bretagne où sont venus se réfugier des êtres humains de diverses nationalités?Leur sort tragique défraie la chronique,partisans et opposants de la politique d'immigration font entendre leurs voix.Le commissaire Cesare Le tellier aura fort à faire pour démêler les fils de cette inextricable pelote.une fiction adossée à l'actualité,un polardénonçant une Europe devenue "forteresse",éloignée des idées humanistes les plus essentielles.

*voir Black Trélouzic 2005,Aller simple pour Trélouzic 2006,La disparue de Guingamp2007


PRESENTATION DU ROMAN LES NOCES DE MAI

de Jean Destrées

 

Erwan Even, jeune étudiant à Rennes, orphelin, idéaliste, autonomiste breton et profondément sentimental, retrouve avec joie son amie d'enfance, Gaëlle Plusquellec, à l'occasion d'un voyage à Paris avec Jobic, l'oncle qui l'a recueilli et élevé à la mort de ses parents. Erwan tombe aussitôt amoureux de la jeune fille. Une idylle se noue qui continue aux grandes vacances, à Plestin les Grèves, en Bretagne. Mais le caractère possessif d'Erwan se heurte à l'esprit d'indépendance de Gaëlle, volage et libérée. Et c'est la rupture…Ils se retrouvent trois ans plus tard, à Paris, pendant les journées de mai 1968, et se réconcilient. Make love. Not War... Mais l'amour n'est-il pas une guerre perpétuelle ?

  

 

 

PRESENTATION DU ROMAN LA PEAU DES FESSES 

 

 

de Jean Destrée roman satirique

 

Léon Roudot, retraité de l'enseignement, vit retiré dans sa résidence de Locquirec, en Bretagne. Grand érudit, il écrit des ouvrages  de bonne facture qui ne trouvent pas d'éditeur. Son épouse, Maryvonne, continue de vivre en HLM à Saint- Denis, en région parisienne, avec leurs deux enfants, Goulven, qui " michetonne " à Montparnasse, et Morgane, lycéenne, très jolie et nymphomane. L'éclatement de sa famille coûte la peau des fesses à Léon Roudot d'autant plus qu'il a une maîtresse, Athina, jeune artiste- peintre d'origine grecque, et que Maryvonne entretient Blaise, un jeune poète…

 

Morgane tient à jour, depuis l'âge de quatorze ans, le journal  intime de ses relations amoureuses. Le hasard lui fait rencontrer un journaliste de retour d'Irak, Cédric Inizan, dans le TGV de la ligne Paris-Brest. Une idylle se noue et Cédric lui fait connaître un petit éditeur qui accepte de publier son " journal ". Un coup médiatique intelligemment conçu fera de l'ouvrage un " best- seller " . Grâçe à la célébrité soudaine de Morgane, la famille Roudot connaîtra enfin l'opulence. Mais on ne se ruine jamais davantage  que lorsqu'on a beaucoup de fortune.

Certaines scènes de  La peau des fesses  peuvent donner à penser qu'il s'agit là d'un roman à caractère érotique. En vérité, l'auteur a voulu réaliser une fresque satirique de la société contemporaine qui abandonne lentement toutes ses valeurs traditionnelles : le sentiment, la vie de couple, la famille, le travail…au profit d'un "modernisme" fondé sur le consumérisme, le sexe, l'oisiveté, l'argent-roi…

PRESENTATION DU ROMAN L'ABREUVOIR

 

de Jean Destrée

 

Une jeune étudiante parisienne, d'origine juive, se retrouve enceinte, suite à son premier chagrin d'amour. Rechignant à mettre sa mère, veuve, pleine de préjugés religieux, au courant de la situation, elle fugue et se retrouve dans un petit bourg de la Bretagne bretonnante. Elle y est accueillie à " l'Abreuvoir " par un cafetier agnostique, gauchiste et franc-maçon ainsi que par son ami, le vieux recteur de la paroisse, tous deux honnis par les villageois bien- pensants à cause de leur engagement commun en faveur des déshérités. Les deux hommes lui viennent aussitôt en aide. Mais, dans le bourg,  les " langues " vont bon train….

Le manuscrit comporte le roman  et deux nouvelles  dont l'action se situe également en Bretagne :
L'INSTANT : Pour fuir la solitude, un homme répond à deux annonces matrimoniales, ignorant que ses  correspondantes sont en réalité deux sœurs.
LE DERRIERE DE MADAME LAGATU : Suite à une soirée copieusement arrosée, Stéphane Steuniou se retrouve par erreur dans le lit de la femme de son ami de beuverie : la très belle Madame Lagatu.

 

PRESENTATION DU ROMAN LA TOURMENTE - KENAVO 

de Luc Corlouër


Louis travaille au chantier de la construction du métro de Paris en 1900. Comme tous les bretons - mal acceptés dans la capitale- il éprouve la rudesse de la vie.  Sa jeunesse lui fait idéaliser son Trégor natal. Revenu à Pleubian, il n'aura que le temps d'apprécier à nouveau la beauté de la presqu'île et la bonté des âmes simples. Le premier conflit mondial l'attend, la guerre et son cortège de peur le happe. Heureusement, il n'est pas seul et, dans la tourmente,  les hommes se révèlent.
 En Bretagne, où la vie a peu changé depuis des décennies, la tragédie entre dans toutes les familles. Plus rien ne sera comme avant.

" La tourmente - Kenavo " est un roman passionnant. Il fait revivre le Paris de la fin du 19è siècle dans le cercle des  immigrés d'alors : auvergnats, bretons, gars du Nord et autres déracinés de Blanzy et des mines des Cévennes, employés à la construction du métro.
Nous découvrirons aussi la Bretagne de jadis et plus précisément le Trégor : Lanmodez, Lézardrieux, Kerbors, Pleubian, Trédarzec, Plougrescant, Paimpol, Yvias, Minihy-Tréguier et Tréguier. Pris dans le tourbillon de l'histoire et celui de la Grande Guerre, c'est avec émotion et un style d'écriture vif et prenant que nous suivrons les héros à Suippes, Verdun, Tahure et Perthes les Hurlus. Un texte chargé d'émotion et de moments de vrai bonheur et de rire.

PRIX DES BRETONS DE PARIS 2007

 

 

PRESENTATION DU ROMAN L'ARGENT DU BEURRE

de Jean Destrée 

 

Le jour où sa vie sans histoire a basculé, après le mort de sa femme, Fanch Orvoën a quitté la région parisienne pour vivre en Bretagne, son pays d'origine, fuyant  ainsi une famille devenue hostile. Pour subsister, il a dû se  reconvertir en marchand forain. Une situation qui ne va pas sans aléas. Il l'apprend vite à ses dépens. Criblé de dettes, il lutte pied à pied pour sa survie et vendre sa maison. Une seule lueur dans sa vie tourmentée : Sabine. Une jeune élève du conservatoire de musique, déracinée, elle aussi, par les déboires de ses parents…Un réel sentiment les poussent l'un vers l'autre : amour ou simple amitié ? Trente ans les séparent…          

                 

Histoire d'amour et de vie toute simple( La presse d'Armor)
Un roman fortement autobiographique passionnant et délicieux (Ouest- France)

Jean Destrée écrivain Breton

 

Né le 9 février 1930 à Saint- Quentin (Aisne )
Père picard, famille de cheminots.
Mère issue d'une famille de meuniers et de paysans du Trégor, émigrée en région parisienne (Saint- Denis ) à la fin du 19e siècle.
Ancien élève du CFJ ( Centre de formation des journalistes)- Licence de droit public et maîtrise de sciences politiques. Ancien journaliste et directeur de journal local. 
Quitte la région parisienne en 1974 pour retrouver ses racines bretonnes. En Bretagne, commerçant forain puis restaurateur.
Retraité, il consacre son temps à l'écriture. Cinq ouvrages dont l'action a pour cadre la Bretagne : Les noces de mai (roman) . L'abreuvoir ( roman ). L'argent du beurre ( roman ) . La peau des fesses (roman ). Il fait nuit sur mon chemin (roman).